Edito de CIOBANU.

Edito

Le présent site a pour but de révéler au grand public le parcours artistique et l’oeuvre de Mircea CIOBANU, « un artiste des autres dimensions », comme le définissait le journaliste suisse Patrick Ferla dans son livre « CIOBANU DIT », paru en 1985 à Lausanne.

En octobre 2006, lors d’une interview à la Radio Suisse Romande, au « Carnet des portraits » du « Journal infime » de Martine Galland, j’ai eu l’occasion d’évoquer l’histoire singulière de Mircea CIOBANU. Si vous souhaitez l’entendre, cliquez sur RSR.

De part la reconnaissance unanime de la qualité artistique de ses créations, ainsi que du message spirituel contenu dans son œuvre, CIOBANU a été situé dans la lignée des plus grands expressionnistes de la fin du 20e siècle, étant considéré comme le seul expressionniste latin des années ’80.

Cette appréciation appartient notamment à Katia Granoff, marchande d’art et galeriste parisienne, qui dans les année ’24-’25, avait lancé Marc CHAGALL.

Soixante ans plus tard, en février 1984, elle a ouvert à CIOBANU les portes de ses deux galeries, de la Place Beauvau et au Quai Conti pour une exposition dont le succès fut extraordinaire.

Dans son article « Survol de l’œuvre peinte de CIOBANU », publié dans la plaquette parue pour cette occasion, Katia Granoff a écrit : « Dès le premier abord, cette peinture se présente non pas dans le vent d’une mode éphémère, mais comme un grand art, qui s’abreuve aux sources vives du fleuve pictural qui traverse les climats et les temps. Notre artiste se situe plus particulièrement dans la lignée de Greco et de Goya, expressionnistes latins avant la lettre ».

De même, en 1995, lors du tournage du film documentaire « Mircea CIOBANU et la magie blanche de l’image, le réputé critique d’art parisien, Gilles Néret, s’exclamait ainsi : « Avec CIOBANU on est dans le grand art ».

Journaliste, écrivain, membre de la presse artistique et correspondant des musées, il avait organisé au Japon de grandes rétrospectives impressionnistes de Renoir à Gauguin.
Auteur de nombreux livres d’art sur Botticelli, Manet, Toulouse-Lautrec, Renoir, Dali, Klimt, Cézanne ou Picasso, Gilles Néret avait également réalisé en 1985 un ouvrage sur CIOBANU, publié à Lausanne, aux éditions Favre.

Si vous consultez la rubrique « Vu par les autres » vous aurez non seulement l’occasion de lire les articles mentionnés, mais aussi d’en découvrir d’autres, écrits par des journalistes ou collectionneurs d’art.

Au nom de toute l’équipe qui a travaillé à la réalisation du présent site, je vous invite à découvrir l’univers à part de CIOBANU et si l’irrésistible envie d’acquérir une œuvre s’empare de vous, vous pouvez me contacter au téléphone: 0041 76 440 17 78 ou par e-mail : michaela@ciobanu.ch .